échos visuels / archives /


Watchmen (2015)

Watchmen de Alan Moore et Dave Gibbons avec John Higgins à la couleur a participé à la révolution du monde de la bande dessinée (1986), le passage au roman graphique et à la bande dessinée adulte. C'est l'une des bandes dessinées les plus appréciées et influentes. Je conseille la lecture de cette discussion avec Alan et Dave menée par rien moins que Neil Gaiman (1986).

photo carte 01

La bande dessinée est composée de 12 chapitres publiées de septembre 1986 à octobre 1987 par DC Comics. Chaque chapitre fait 32 pages. Pardon 34 pages. Les dites première et quatrième de couvertures font pleinement partie de l'histoire. La couverture de face est formée de l'identification simple par le bandeau à gauche et de la première vignette pour entrer directement dans l'histoire à droite. La couverture de dos rappelle où se situe ce chapitre dans l'histoire générale à la minute près : plus minuit approche et plus le sang coule sur la page. Rien ne se perd, tout raconte une histoire.

C'est ce que j'ai voulu raconter simplement avec cette visualisation des couleurs. J'y ai ajouté également le travail sur la police de caractères par Dave... retravaillé par Corey Holmes pour le film.

photo carte 01

Données et outils. Les images proviennent de la version électronique de 2012. Le travail sur les images est réalisé avec R ; les librairies mobilisées sont EBImage et raster. Le travail sur la police de caractères est réalisé sous InDesign. Les visualisations et la composition sont réalisées avec R ; les librairies mobilisées sont plotrix, stringr et extrafont ; ; la police de caractères est Open Sans. Mars 2015.

J'avais commencé à esquisser pleins de petites choses sur la bande dessinée : le découpage de chaque page, la symétrie travaillée des chapitres, les couleurs des pages (voir le travail récent de Christian Laesser sur l'oeuvre de Jean Giraud), la co-présence et l'évolution des personnages au fil de l'histoire, ou encore la comparaison de l'histoire avec le film... Je ne me souviens plus pourquoi je ne suis pas allé plus loin. Je crois que je voulais travailler un peu sur les films.



Watchmen : les couleurs des films (2015)

Le film sortie en 2009 est très très proche de la bande dessinée, couleurs, musiques et déroulement. J'ai visualisé les couleurs du film ainsi que la bande son.

photo carte 01 photo carte 01

Toute la bande dessinée a été adaptée, l'histoire principale mais également les deux autres petites histoires, Tales of the Black Freighter et Under the Hood, en version animée pour le premier !

photo carte 01 photo carte 01

Données et outils. Les données viennent de la version française en DVD du film. Les outils utilisés sont VLC pour l'extraction des images du film. Les visualisations sont réalisées avec R. Les librairies R mobilisées sont : EBImage, raster et extrafont. Les polices de caractères utilisées sont : Open Sans et TeX Gyre Schola. J'ai préservé au maximum les caractéristiques des films. Watchmen. J'ai réalisé une capture toutes les 4 secondes, le film fait un peu près 155 minutes, j'ai donc 2 330 images. J'ai fait des captures de 1920x800 pixels pour préserver les proportions du format original de 2.40:1. J'ai résumé chaque image par 800 couleurs : la couleur moyenne des 1920 pixels de chaque ligne. J'ai donc un code de 2 330 barres pour résumer la colorimétrie du film. Tales of the Black Freighter. J'ai réalisé une capture toutes les 4 secondes, le film fait un peu près 25 minutes, j'ai donc 367 images. J'ai fait des captures de 1880x800 pixels pour préserver les proportions du format original de 2.35:1. J'ai résumé chaque image par 800 couleurs : la couleur moyenne des 1880 pixels de chaque ligne. J'ai donc un code de 367 barres pour résumer la colorimétrie du film. Under the Hood. J'ai réalisé une capture toutes les 4 secondes, le film fait un peu près 36 minutes, j'ai donc 560 images. J'ai fait des captures de 1200x900 pixels pour préserver les proportions du format original de 4:3. J'ai résumé chaque image par 900 couleurs : la couleur moyenne des 1200 pixels de chaque ligne. J'ai donc un code de 560 barres pour résumer la colorimétrie du film. Octobre 2015.





Retourner à :

— Mon carnet html de notes du moment.
— Mes datavisualisations archivées (2011-2020).






Carnet codé par moi-même. // Aucune donnée personnelle n'est collectée. // Police de caractère Cousine de Steve Matteson. // Site hébergé par Ionos. // Copyright 1995 - 2020 Christophe Cariou, Ile de Nantes.