échos visuels / archives /


The Art Market (2017)

L'intention est simple : présenter l'état du marché de l'art dans le détail plutôt que les moyennes, les changements et les tendances. Pour ce faire, j'ai mobilisé les données artprice pour l'année 2015 : j'ai donc à disposition les revenus générés par les ventes d'art pour les 500ers artistes du marché mondial. A partir de là, je ne voulais réaliser aucune modification des données mais les visualiser de la manière la plus complète possible : l'artiste, la période artistique, le revenu annuel généré et le nombre d'oeuvres vendus.

visualisation du marché de l'art

Premiers croquis (2016)

visualisation du marché de l'art

visualisation du marché de l'art

visualisation du marché de l'art

visualisation du marché de l'art

J'aime beaucoup cette dernière, l'idée d'ellipse ou encore celle de superposition des noms. Vous pouvez cliquer sur cette dernière visualisation pour la voir en haute-résolution.

Seconds croquis (2017)

visualisation du marché de l'art

visualisation du marché de l'art

visualisation du marché de l'art

Composition de la version finale (2017)

visualisation du marché de l'art

Voici quelques commentaires sur les choix de visualisation et les éléments retravaillés suite à la première version (voir esquisses plus bas) :

La forme système de planètes et la densité des artistes : dans la précédente version, le coeur du système se retrouvait engorger d'artistes alors que la périphérie était fortement espacé ; j'ai simplement inversé et choisi de partir du centre vers l'extérieur avec l'idée d'une cible : plus l'artiste tend vers le centre et plus il se rapproche du milliards de dollars, et plus il est périphérique et plus les revenus générés tendent vers le zéro ; le centre est alors moins dense et je profite des larges cercles extérieurs pour éparpiller les points ; je trouve que je gagne fortement en clareté.

La forme des planètes : ronde ou ellipse et quelle ellipse ? ; l'idée de l'ellipse me plaisait beaucoup mais après de nombreux essais dans tous les sens et avec les tous les ratios possibles et imaginables, il s'est avéré que le cercle était clairement plus élégant que les diverses ellipses.

Les couleurs et le dégradé de couleurs : je voulais des couleurs plutôt pastels, j'ai mis un peu de temps avant de pouvoir définir une palette qui me convienne ; les couleurs sont d'autant plus visibles que ce sont les vieux maîtres et le 19ème siècle, histoire de les faire ressortir compte-tenu de leur moindre présence et des montants plus faibles ; pour le dégradé de couleurs, l'idée était de donner un peu de volume aux points / planètes, faire moins plats.

visualisation du marché de l'art

L'ordre et l'affichage des artistes : je souhaitais afficher tous les noms d'artistes et qu'ils permettent de se déplacer dans la visualisation ; la raison est simple : 500 points sur une planche, c'est beaucoup trop pour un ordre aléatoire si l'on veut fouiller ; aussi, j'ai décidé de considérer l'ordre alphabétiqued es noms de famille, la moitié à gauche de A à L et l'autre moitié à droite de L à Z ; j'ai indiqué dans les marges l'ordre alphabétique histoire d'en simplifier la lecture ; dès ce choix fait, les angles pour placer chaque point sur les cercles sont aisément définis ; j'ai mis en quinconque les artistes, pour que ce soit lisible et parce que le rond / carré dans un rectangle le permet ; en couleurs car blanc prenait trop de poids sur le centre et l'alternance des couleurs permet de rendre les noms plus accessibles, et également de combiner les périodes avec un artiste que l'on cherche par exemple ; le trait va jusqu'au début du prénom car trop de trait peut poser problème, ici cela s'avère plus intéressant.

visualisation du marché de l'art

La légende : la présentation des couleurs et des périodes m'est rapidement apparue devoir se positionner d'entrée de jeu en haut à gauche, d'une part c'est une composante importante de la visualisation et d'autre part cela allait parfaitement avec l'indication que les artistes sont rangés de manière alphabétique ; pour l'autre partie de la légende, cela m'a persmi d'indiquer les valeurs minimum et maximum, ainsi que la répartition des artistes en fonction de la période.

visualisation du marché de l'art visualisation du marché de l'art

Un petit mot sur les librairies et fonctions spécifiques mobilisées sous R pour réaliser cette visualisation : la librairie pdftools permet d'extraire des pdf les tableaux de données ; la librairie stringr permet de travailler les textes ; la librairie plotrix de tracer simplement les grands cercles et d'en tracer plusieurs afin de réaliser le dégradé de couleurs ; les fonctions trigonométriques de calculer les coordonnées des points ; la librairie scales de jouer avec la transparence des couleurs ; la librairie extrafont m'a permis d'utiliser les polices de caractères Amatica SC et Source Sans Pro ; la librairie bézier de faire les courbures des flèches de la légende.

Visualisation réalisée uniquement avec R. Septembre 2016 - Janvier 2017.



Cliquez sur l'image ci-dessous pour voir la visualisation haute-résolution et pourvoir zoomer à volonté. (Mieux vaut la télécharger sur votre ordinateur, certains explorateurs ne l'aiment pas.)

visualisation du marché de l'art







Retourner à :

— Mon carnet html de notes du moment.
— Mes datavisualisations archivées (2011-2020).






Carnet codé par moi-même. // Aucune donnée personnelle n'est collectée. // Police de caractère Cousine de Steve Matteson. // Site hébergé par Ionos. // Copyright 1995 - 2020 Christophe Cariou, Ile de Nantes.