échos visuels / archives / 2020 / L'instavers lisboète de la mode


Dans le cadre d'un projet de recherche sur les lieux de la mode, l'idée était de s'intéresser à ce qu'il était envisageable de faire avec la plateforme Instagram. Puisque nous étions allés à Lisbonne pour faire une enquête de terrain l'année passée, j'ai illustré les possibilités en récupérant / scrapant une semaine de données Instagram sur la mode à Lisbonne. J'ai réalisé beaucoup d'analyses et de visualisations. Je passe sur tout le travail de nettoyage des données. Je présente ici juste trois réalisations. Il s'agit plus d'esquisses compte-tenu de la nature exploratoire du travail.

L'analyse des photos et plus particulièrement des couleurs. Elle est d'autant plus intéressante que l'on parle de la mode. Ici j'ai regroupé les photos en 9 groupes en fonction de la proximité de la couleur moyenne de chaque photographie.



L'analyse des tags comme liens entre les photographies. Ici j'avais fait une version simple et des zooms... puis je me suis un peu plus amusé visuellement, tous les tags et les liens sont présents, et le cercle rouge contient les trois quarts des photographies et 90% des liens.



L'analyse des lieux d'intérêt. Ici l'intention est de ne s'intéresser qu'aux photographies géolocalisées, et de comptabiliser le nombre de photos par lieux de manière à voir comment se distribue la mode dans la ville. Une deuxième couche est alors ajoutée en tenant compte des déplacements des photographes, ce qui permet de relier certains lieux entre eux. Une troisième couche est constituée d'annotations suite à de petites analyses de regroupement spatial et relationnel.



Les données ont été récupérées / scrappées sur Instagram. Tous les traitements et les visualisations ont été réalisés avec R.




Retourner à :

— Mon carnet html de notes du moment.
— Mes datavisualisations archivées (2011-2020).




Carnet codé par moi-même. // Aucune donnée personnelle n'est collectée. // Police de caractère Cousine de Steve Matteson. // Site hébergé par Ionos. // Copyright 1995 - 2020 Christophe Cariou, Ile de Nantes.